Zarno Fantasy
En (re)construction !
Menu

L’atelier du néant 17 décembre 2018

J’ai perdu ma plume d’eau, j’ai perdu mon amour,

Au-delà des échos, au point de non retour.

J’avais cru un instant retrouver en ton cœur

Les rêves sans néant de la rive d’une autre heure.

 

J’ai voulu immortelle cette idylle si belle,

Mais c’était sans compter les fantômes passés,

Une vie façonnée à partir de passions,

Mais l’espoir décimé par la désillusion.

 

« Pourquoi toi » m’as-tu dit quand les larmes ont coulées,

D’avoir alors perdu la douceur de tes yeux.

Pourquoi donc ai-je trahie celles voulant m’aimer,

J’avais pourtant reçu un don digne des cieux.

 

Je me donne au destin le soin de réparer

Ce qu’un soir de chagrin a voulu terrasser,

Par ma condamnation à jamais espérer

L’impossible pardon de mon amour d’été.

Zarno

Catégories: Poèmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *